fbpx

Devenir Styliste

Les Effrontés  Blogue   Devenir Styliste

Devenir Styliste

Avez-vous déjà considéré une nouvelle carrière? Vous savez, lorsque vous êtes devenue l’experte du bureau, celle vers qui tout le monde se tourne pour avoir toutes les réponses…. vous arrive t-il de penser: « J’ai fait le tour… je suis mûre pour de nouveaux défis! » 

 

Je rencontre souvent des gens, des femmes surtout, qui caressent le rêve de changer de carrière. Elles ont des professions bien différentes, certaines travaillent dans des banques, d’autres sont psychologues, avocates, ou encore comptables, mais elles ont toutes un point en commun : elles aimeraient exploiter leur créativité et leur intérêt pour la mode en devenant styliste.  Elles ont souvent en commun une histoire qui ressemble un peu à celles-ci:  « La mode m’habite depuis toujours et je suis la “personnal shopper” de mes amies», «J’adore magasiner! J’aimerais transformer ma passion en carrière», « J’ai toujours voulu travailler dans le milieu de la mode mais à l’époque, ma famille m’a recommandé de choisir une carrière plus sérieuse».  Vous vous reconnaissez?

 

L’intérêt une carrière de styliste de mode ne manque pas et les incertitudes non plus. Si les motivations sont variées, les deux questions principales restent les mêmes : « Quelles sont les qualités principales pour être une bonne styliste et est-ce qu’on peut vivre du métier de styliste de mode? »

 

Lorsque j’ai fondé Les Effrontés en 1999, c’était plus difficile. La majorité des gens croyait qu’il fallait être riche et célèbre pour se payer les services d’une styliste professionnelle, les détaillants étaient méfiants car ils croyaient que mes services nuiraient à leur commerce et peu d’entre eux voulaient collaborer avec moi. 20 ans plus tard, le paysage a beaucoup évolué et si la clientèle est plus nombreuse et les détaillants beaucoup plus coopératifs, être styliste demande plus que la connaissance des tendances et une passion pour la mode. La clientèle d’aujourd’hui est beaucoup plus exigeante et contrairement à mes débuts, elle a des attentes bien précises.

 

Formation styliste de mode à distance

Pour en vivre aujourd’hui, il faut être bien préparée. En plus de demander des connaissances variées sur les silhouettes, les coupes, les couleurs, les fibres et les textiles ainsi que sur l’approche client, il faut avoir un bon réseau de contacts et, surtout, être organisée et disciplinée.

Dans le but de donner de la crédibilité au métier (nouveau à l’époque), j’ai fondé une école de stylisme et j’ai mis sur pied en 2004, un programme de formation complet destiné à celles caressant le rêve de devenir styliste de mode. 

Aujourd’hui, ce programme s’est adapté et les modules théoriques sont offerts en ligne.  La portion optionnelle sur le terrain, pour mettre en pratique les notion apprises, est proposée 2 fois par année. 

Une fois que les apprentis-stylistes ont complété les modules de base et les modules techniques, il ne reste plus qu’à perfectionner leur apprentissage avec 3 modules pratiques avec clients.  Ceux-ci font souvent peur, mais sont la meilleure façon de perfectionner l’art du stylisme personnalisé.

 

Les 5 principales qualités d’une styliste personnelle

  1. S’intéresser aux autres et aimer les mettre en valeur
  2. Être organisée et disciplinée
  3. Savoir s’adapter rapidement
  4. Avoir un intérêt pour la mode et une bonne culture générale
  5. Avoir beaucoup d’écouter et de l’empathie

 

ÊTRE STYLISTE DE MODE 
QUESTIONS/RÉPONSES

En quoi consiste le métier de styliste vestimentaire?

Quand nous disons que nous sommes stylistes, les gens pensent souvent que nous dessinons des vêtements. Or, notre rôle est de mettre en valeur nos clients en leur proposant des vêtements qui représenteront le mieux qui ils sont tout en mettant en valeur leurs atouts.  L’art du stylisme personnalisé réside dans l’esthétique et l’agencement des vêtements en fonction de la personne que nous désirons mettre en valeur de façon moderne et actuelle.

 

À quoi ressemble une semaine type?

Nos journées passent et ne se ressemblent pas….  Nous avons toutefois développé des semaines type pour être efficace et avoir du plaisir dans notre travail.  

Généralement, en début de semaine, nous magasinons pour nos client.es et nous faisons nos premières rencontres.  À partir du mercredi nous avons nos sessions d’essayage et le vendredi après-midi, nous faisons nos retours.  Dans l’équipe, plusieurs stylistes travaillent les samedis et dimanches.  Nous réservons ces journées pour les essayages et les Thérapies de la Penderies.

Chez Les Effrontés, les stylistes font aussi des shootings photo, des tournages publicitaires et des conférences en entreprises.  Pour ces mandats, nous apprenons à tricoter nos horaires pour pouvoir rencontrer nos fidèles clients.

 

Quelle facette du métier de styliste de mode vous plaît le plus?

Il n’y a rien comme de mettre quelqu’un en valeur.  Vous savez, quand une femme a oublié qu’avant d’être une mère ou une conjointe, elle était une femme.  Le moment où, devant le miroir, elle se redécouvre et se trouve belle, sexy, attirante…. Il n’y a rien que ne vaut se sentiment.  Dans notre métier, nous n’opérons pas les gens à coeur ouvert, mais il arrive qu’on se sente comme si nous venions de redonner la vie à quelqu’un qui s’était depuis trop longtemps oublié.

 

Quel conseil donneriez-vous à une jeune personne qui aspire à devenir styliste de mode?

Dans ce métier, il faut être patient et persévérant.  C’est un métier où l’âge joue en notre faveur. À 30 – 40 50 – 60 ans, la carrière de styliste nous permet de mettre à profit notre expérience.  Il faut aussi être curieux, ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus et il faut surtout faire confiance à son intuition.

Les Effrontés .

Notre travail de styliste consiste à trouver ce qui traduira le plus clairement qui vous êtes ou aspirez devenir, simplement. Pour que vous soyez toujours en constante évolution avec vos contraintes et toutes vos contradictions.