Vêtements: où investir et où économiser?

Séverine Galus, du Service d’agence de presse d’Option consommateurs Publié: 28 janvier 2008

Quand on fait les boutiques, la tentation est grande de dépenser sans compter. Mais, en y regardant de plus près, certaines pièces ne méritent pas qu’on y mette le gros prix. Sauriez-vous dire lesquelles?

Jean: on investit Pourquoi? – Le denim de qualité garde plus longtemps sa forme et l’intensité de sa couleur. – Les coupes des pantalons chers sont plus actuelles. – Le jean est un vêtement caméléon: il se porte en toutes occasions et peut s’agencer de mille et une façons.

À l’achat… – Pour plus de confort, on choisit un coton avec un faible pourcentage de lycra (environ 2 %, car un pantalon qui contient trop de lycra perdra sa forme). – Si on ne doit se procurer qu’un jean, on mise sur le denim indigo, un classique chic qu’on pourra jouer décontracté avec un t-shirt et des chaussures sport.

T-shirt: on économise Pourquoi? – Un t-shirt se défraîchit rapidement parce qu’on le porte fréquemment et qu’il est près du corps. – On en trouve de très bonne qualité à prix abordable.

À l’achat… – On le choisit suffisamment long pour couvrir la taille et on évite les coupes amples, généralement peu flatteuses. – On opte pour le blanc, le noir et les tons qui nous donnent bonne mine, et on le préfère sans logo ou motif pour maximiser les agencements. – On fait attention aux mélanges de coton et de lycra: les t-shirts 100 % coton résistent mieux au temps.

Pantalon noir: on investit Pourquoi? – Bien coupé dans un tissu raffiné, il restera comme neuf pendant plusieurs années. – C’est le pantalon de base de toute garde-robe.

À l’achat… – On mise sur une coupe simple et un mélange de laine et de lycra pour optimiser le confort et limiter l’entretien (le tissu se froissera moins vite). – On apporte les chaussures avec lesquelles on prévoit porter notre pantalon pour s’assurer que l’ourlet est 1 ou 2 mm plus court que la base du talon. Chemisier blanc: on économise Pourquoi? – Le chemisier se porte près du corps. Il risque donc d’être marqué de cernes de transpiration et de taches d’antisudorifique. – Le blanc se salit rapidement et finit par jaunir.

À l’achat… – On inspecte bien les coutures, qui doivent être régulières. – On s’assure que le chemisier ne bâille pas à la poitrine. Un bon choix: les modèles avec des pinces au buste, qui facilitent les retouches si l’ajustement n’est pas parfait.

Tailleur: on investit Pourquoi? – Un tailleur confectionné dans une matière de qualité restera beau plus longtemps que s’il est fait d’un tissu synthétique. – Sa coupe sera plus soignée et il tombera mieux. – Il est toujours pratique de posséder un tailleur pour les événements formels comme une entrevue ou un cocktail.

À l’achat… – On choisit une matière qui peut se porter en toutes saisons, comme la laine tropicale (fine et légère) ou la gabardine. – À moins d’avoir beaucoup d’argent, on préfère la sobriété aux coupes et couleurs trop mode. – On n’hésite pas à acheter un tailleur trois pièces avec jupe et pantalon pour plus de possibilités.

Tricot: on investit Pourquoi? – Douce et confortable, la laine de qualité ne fera pas de peluches, même après plusieurs lavages. – Le pull conservera sa forme et sa couleur pendant plusieurs années.

À l’achat… – On opte pour un tricot en mérinos ou, si on ne supporte pas la laine, pour un mélange de soie, de polyamide et de viscose. – Bien que cher, le cachemire est également un bon choix, à condition qu’il ne soit pas mélangé à d’autres fibres. Pour vérifier sa qualité, on chiffonne une manche dans notre main et on s’assure que la laine ne reste pas froissée.

Robe de jour: on investit Pourquoi? – Si elle est bien coupée et d’une matière noble, comme la laine ou la soie, la robe sera confortable et conservera sa forme au fil des saisons. – Une robe de coupe classique s’adapte à toutes les occasions et nous sera fidèle pendant plusieurs années.

À l’achat… – On opte pour la laine tropicale, de préférence avec un faible pourcentage de lycra pour le confort. – On choisit une robe sans manches ou à manches courtes: on pourra la porter seule en été ou accompagnée d’une veste ou d’un cardigan en hiver. – Si on désire n’acheter qu’une robe, on opte pour une robe noire et sobre, qui se prête à toutes les occasions.

Robe de soirée: on économise Pourquoi? – On peut trouver de jolies robes à bas prix. – Il est inutile de payer le prix fort pour un vêtement qu’on ne portera qu’à l’occasion. – En déboursant peu de sous, on peut se permettre plus d’excentricité ou se mettre au diapason des dernières tendances.

À l’achat… – On choisit un modèle qui souligne nos points forts (jambes, taille, etc.) et camoufle nos défauts. Par exemple, une ligne A est idéale pour dissimuler les rondeurs des hanches et des fesses. – La robe noire est toujours chic, mais on peut aussi opter pour la couleur lorsqu’on veut se démarquer, à condition qu’elle donne de l’éclat à notre teint.

Chaussures de travail: on investit Pourquoi? – Le confort est primordial au travail, surtout si on doit marcher beaucoup. Et comme il a un prix, il est difficile d’économiser sur ce type de chaussures. – Une paire de qualité, d’une grande souplesse et pourvue de cuir à l’intérieur comme à l’extérieur, résistera mieux au port journalier.

À l’achat… – Au plan des couleurs, on y va en fonction des teintes prédominantes de notre garde-robe. – On préfère le cuir aux matières synthétiques, qui emprisonnent la chaleur et font transpirer davantage.

Chaussures de soirée: on économise Pourquoi? – Rien ne sert de se ruiner puisqu’on ne les mettra qu’à l’occasion. – En économisant, on peut se permettre de les changer selon la tendance du moment et de les accorder parfaitement à nos tenues.

À l’achat… – Si les chaussures nous blessent au magasin, elles ne seront jamais confortables, quoi qu’en dise le vendeur!

Morceaux tendance La mode est en constante évolution: ce qui était in hier n’est plus en vogue aujourd’hui. Heureusement, il n’est pas nécessaire d’investir beaucoup d’argent pour être au diapason des dernières tendances: les magasins regorgent de vêtements et d’accessoires dernier cri à petit prix. En plus, les morceaux trendy n’ont pas besoin de durer plusieurs années comme les autres éléments de base de notre garde-robe.

Merci à Anne Marineau, consultante en image et cofondatrice de la firme Mona Marino, et à Marie-Claude Pelletier, présidente de l’agence de stylisme personnalisé Les Effrontés, pour leur précieuse collaboration.

Retour