S.O.S. Garde-robe

Le mardi 02 août 2005
S.O.S. Garde-robe
par Marianne White

Vous vous réveillez un matin la mine défaite, les cheveux en bataille, les traits fatigués et vous ne trouvez rien à mettre malgré la tonne de vêtements qui encombrent le placard. Avant de courir au magasin pour renouveler votre look, il y a une solution, que cela vous plaise ou non : faire un grand ménage.

Le garde-robe est un fourre-tout qui prend souvent des allures de capharnaüm. Pas surprenant qu’on oublie le dernier top acheté à prix fort, et encore jamais porté, s’il est caché en dessous de la pile.

« Les gens ont des trésors dans leur garde-robe », s’exclame Marie-Claude Pelletier qui a fondé il y a cinq ans le service de stylisme Les Effrontés. « Ils ont des morceaux super, mais ils ne savent pas avec quoi les coordonner. »

L’entreprise montréalaise, qui se déplace à Québec presque tous les mois, propose une thérapie de la penderie pour remettre de l’ordre dans vos fringues. Une styliste passe trois heures chez vous et vous bombarde de questions pour connaître vos goûts et vos besoins.

Ensuite, elle revoit de fond en comble le contenu de votre garde-robe. On conserve les bons vêtements, rehausse ceux qui manquent de style et envoie à des organismes de charité ceux qui ne font plus ou n’avantagent pas.

Pour mettre de l’ordre dans votre penderie et vous y retrouver à tout coup, il a quelques règles à suivre. Tout d’abord, classez les vêtements et souliers par couleur (du plus pâle au plus foncé) et par catégorie (les hauts ensemble, les pantalons avec les jupes, etc.). Rangez par la suite les vêtements hors saison dans un autre placard, ou sinon, à tout le moins dans des boîtes à placer dans le haut de votre garde-robe. Finalement, mettez les tricots et articles qui ne nécessitent pas de cintres dans des étagères ou tiroirs, en n’oubliant pas de les ranger également par couleur.

« De cette façon, on recoordonne les bons éléments, ce qui nous permet de voir ce qui manque », indique Marie-Claude Pelletier.

Magasiner et agencer

La styliste est ensuite à votre disposition pour suggérer de nouvelles pièces qui pourront ajouter une touche de fraîcheur à vos combinaisons habituelles et revamper votre look.

Avec le succès des nombreuses métamorphoses à la télé et dans les magazines, cette industrie du changement a le vent dans les voiles.

Pour la sociologue de la mode Françoise Dulac, la popularité des makeovers reflète le désir des gens de forger leur identité.

« Ils vont à la recherche de leur personnalité. Ils ont envie de changement, mais ce n’est pas facile à faire. Le fait d’avoir recours à des spécialistes peut les aider », indique-t-elle.

Ces transformations sont souvent mineures ? nouvelle coupe de cheveux, maquillage et quelques vêtements neufs ?, ce qui est moins traumatisant, mais également moins durable.

« Les gens nous disent souvent qu’ils n’aiment pas leur image et qu’ils veulent qu’on les amène sur la bonne voie », dit la styliste des Effrontés.

Plusieurs grands magasins, comme Holt Renfrew et les Ailes de la Mode, offrent maintenant à leur clientèle les services d’une magasineuse professionnelle qui va dénicher des vêtements et des accessoires pensés et choisis pour eux.

Aux deux endroits, des stylistes sont mis gratuitement à la disponibilité des clients qui souhaitent obtenir des conseils. On suggère de prendre un rendez-vous à l’avance pour permettre au spécialiste de faire une présélection de vêtements.

« Ce sont des gens qui connaissent bien les coupes et les tendances et qui vont faire une recherche en fonction du profil du client », indique Robert-Claude Miron, responsable du marketing aux Ailes de la Mode.

Ceux qui font appel à ce service sont surtout des hommes ou des femmes d’affaires qui n’ont pas le temps de magasiner ou qui apprécient l’oeil d’un expert.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un budget ouvert pour ce type de service conseil. « Certaines personnes viennent pour qu’on les aide à trouver une robe de soirée ou un tailleur seulement », illustre Hélène Morissette, qui conseille les clientes du Holt Renfrew à Place Sainte-Foy.

Le styliste Jean-François Renaud, propriétaire de la boutique O-Clan, a quelques conseils pour ceux ou celles qui ne veulent pas recourir aux services d’un professionnel pour moderniser leur look.

« Il est important d’avoir le regard d’une autre personne sur notre habillement, quelqu’un en qui on a confiance, indique-t-il. Aussi, il faut sortir du circuit habituel et aller dans des boutiques où vous ne mettez pas les pieds souvent. »

Jean-François Renaud souligne qu’il faut combattre certains mythes, notamment celui qui veut que des vêtements amples camouflent les rondeurs. « C’est bien le contraire, ça les amplifie ! » lance-t-il.

Le styliste suggère d’essayer des tonnes de styles et de modèles pour trouver des coupes qui mettent notre silhouette en valeur. Et pourquoi ne pas oser et essayer des couleurs qu’on porte rarement. Feuilleter des revues de mode peut aussi donner une bonne idée des tendances actuelles.

Marie-Claude Pelletier sert un dernier conseil: jazzez votre garde-robe avec des accessoires de saison qui peuvent faire toute une différence. « Ce n’est pas parce que le turquoise est à la mode qu’il vous faut un tailleur de cette couleur. Un beau collier ou une bourse turquoise va venir rehausser une robe noire », indique-t-elle.

Le site web des Effrontés (www.leseffrontes.com) regorge de trucs et astuces sur le magasinage et vous pourrez y trouver des détails sur les services et les formations offerts par les stylistes.

Retour