Profession: expertes en shopping

8 Novembre 2002
Profession: expertes en shopping
Maude Goyer

Le magasinage de Noël, ça ne vous dit rien? Vous êtes pressés, écoeurés par les magasins bondés et les idées ne vous viennent pas spontanément? Les magasineurs professionnels viendront à votre secours!

Michèle Ladouceur, Marie-Claude Pelletier et Maryse Bouchard sont des expertes en shopping. Elles ont fait de leur passion du magasinage, leur métier.

«Quand j’arrive dans un centre commercial à l’ouverture, je me sens comme une petite fille qui arrive à La Ronde!» lance en riant Michèle Ladouceur, qui a fondé StylismOption il y a 18 mois.

La mère de famille de 38 ans est spécialisée dans la recherche de cadeaux, pour les entreprises ou les individus.

Ses clients lui dressent parfois une liste précise de ce qu’ils cherchent. Mais d’autres fois, elle doit «deviner» quel sera le cadeau parfait pour quelqu’un… qu’elle ne connaît pas!

«Je pose beaucoup de questions afin de bien cerner le besoin, dit-elle. Je fais aussi beaucoup de recherches avant d’aller dans les magasins, ça me sauve du temps.» Détentrice d’un diplôme en aménagement intérieur, Michèle Ladouceur court les boutiques pour des cadeaux de toutes sortes: des jouets aux articles promotionnels, en passant par des oeuvres artisanales. «Récemment, j’ai eu à trouver une djellaba, une robe typique arabe, dit-elle. C’était un beau défi pour moi!» Elle y trouve son compte en chargeant 15% sur le montant total des achats de ses clients.

Une garde-robe parfaite

Maryse Bouchard et Marie-Claude Pelletier sont aussi des magasineuses professionnelles. Leur défi: dénicher le vêtement parfait, créer un style, monter une nouvelle garde-robe… «Le plus important, c’est de satisfaire mon client, qu’il soit ébloui par ce que je lui propose», répond Mme Bouchard quand on lui demande quelle est l’essence de son métier.

Maryse Bouchard travaille aux Ailes de la mode du centre-ville de Montréal. Elle trouve tout dans ce magasin et ses services sont gratuits. Ses clients? Des femmes, surtout, âgées entre 35 et 45 ans, professionnelles, mères de famille… bref, débordées! «Elles manquent de temps, elle n’aiment pas magasiner et elles aiment être conseillées», dit Mme Bouchard, en ajoutant qu’il s’agit de «Madame tout le monde».

Pour hommes

Marie-Claude Pelletier, de son côté, travaille exclusivement pour une clientèle masculine. Elle a fondé, il y a trois ans, Les Effrontés. «J’ai commencé par habiller des amis, puis leurs collègues…», dit-elle.

Selon elle, les hommes sont beaucoup plus coquets qu’ils ne le laissent entendre. «Ils s’intéressent à leur image et comme ils n’aiment pas particulièrement le magasinage…» Elle compte beaucoup d’étudiants et d’entrepreneurs, âgés entre 30 et 45 ans, dans sa clientèle. Pour un «contrat» de six mois, elle charge 150$, peu importe le nombre de consultations.

Pour le temps des Fêtes, ces trois magasineuses professionnelles sont, évidemment, très occupées. «Je vais probablement acheter mes propres cadeaux de Noël… le 24 décembre», dit en riant Mme Ladouceur.

Retour