La thérapie de la penderie!

Coup de déprime: «Je n’ai plus rien à me mettre!» s’exclame Geneviève en examinant sa garde-robe printemps-été. Pourtant, le placard est plein de beaux vêtements, mais la jeune femme de 36 ans a l’impression de porter toujours la même chose. Que faire pour renouveler son look? Un bon ménage de sa penderie, supervisé par la styliste France Turgeon, une spécialiste en la matière.

par Marthe Martel

Dynamique et enjouée, Geneviève Gadoury travaille dans le domaine des communications et… elle adooore la mode! «Quand je vois de beaux vêtements, je suis vraiment tentée de les acheter, dit-elle, mais je n’ai ni l’argent ni le temps nécessaires pour renouveler ma garde-robe à chaque saison.» En ce moment, la jeune femme surveille d’autant plus son budget qu’elle se marie cet été, la chanceuse!

Un rapide examen de sa penderie confirme ce que Geneviève avoue d’emblée: des vêtements, elle en a beaucoup. La plupart achetés sur un coup de coeur… qu’elle regrette souvent. «Au magasin, je n’ai pas l’oeil pour choisir des articles qui complèteraient ce que je possède déjà», déplore-t-elle. D’où l’intérêt de faire appel à une styliste pour maximiser sa garde-robe. Comme Geneviève rencontre beaucoup de gens dans son milieu professionnel, elle veut paraître à son avantage sans pour autant renoncer au confort: «Pas besoin d’enfiler un jean, un t-shirt ou un gros pull molletonné pour être à l’aise! On peux se sentir tout aussi confortable avec une jupe courte et un beau chandail si ces vêtements-là nous vont bien. Moi, par exemple, je ne veux pas d’une jupe qui remonte ou qui tourne à la taille.» Comment définirait-elle le style qu’elle veut afficher? «Féminin, confortable, plutôt classique mais avec une touche tendance. En fait, j’aime bien le look Sex and the City.» Pour actualiser ses tenues, elle dispose d’un budget de 500 $ à 600 $. Au tour de la styliste de jouer, maintenant!

Mandatée par l’équipe de Femme plus, France Turgeon se présente chez Geneviève un beau samedi matin. Aussitôt, cette spécialiste de la mode la bombarde de questions: «Que fais-tu dans la vie? Quels endroits fréquentes-tu? Où magasines-tu? Et à quelle fréquence? Dépenses-tu beaucoup pour tes vêtements? Quelles couleurs préfères-tu? Quel est ton but en faisant le ménage de ta garde-robe? Veux- tu tout changer ou seulement modifier certaines choses?» Après avoir pris les mesures de sa cliente, la styliste se dirige ensuite vers sa penderie…

On fait le grand ménage Avant de revoir de fond en comble le contenu de votre garde-robe, prenez quelques minutes pour répondre aux questions suivantes.

  1. Comment définirais-je mon style?
  2. Est-ce que je veux le changer complètement ou seulement actualiser mes tenues vestimentaires?
  3. Dans ma penderie, y a-t-il des vêtements que je n’ai pas portés depuis deux ans? (Si oui, je les donne!)
  4. Manque-t-il des éléments essentiels dans ma garde-robe (par exemple, une jupe ou un pantalon noirs)?
  5. Quel est le budget dont je dispose?
  6. En agençant mes vêtements entre eux, en ai-je assez pour changer de tenue chaque jour pendant une semaine (ou deux) de travail?
  7. Pourrais-je modifier certains vêtements pour les mettre au goût du jour?
  8. Quels éléments devrais-je acheter pour ajouter une touche tendance à ma garde-robe?

Le diagnostic

Avant même d’explorer le placard de Geneviève, la styliste France a déjà une bonne idée de ce que sa cliente souhaite: «Elle ne veut pas tout changer, mais simplement féminiser ses tenues. Sa garde-robe est plutôt sport, d’allure très jeune. Comme il s’agit de vêtements simples, on pourra facilement les actualiser.» Une fois terminé l’examen de la penderie, deux constats s’imposent:

  1. Il manque certains éléments essentiels, par exemple une petite camisole noire passe-partout.
  2. Si Geneviève a beaucoup de tenues pour tous les jours, il lui faudrait en revanche quelques vêtements et accessoires qui en rehausseraient le look pour un 5 à 7 ou une occasion spéciale. «J’ai besoin de hauts, note la principale intéressée. Quelque chose qui fasse “wow” dans ma garde-robe.»

L’heure du tri

France et Geneviève commencent par mettre de côté les vêtements de détente portés le week-end (un pantalon de coton pour la campagne, des shorts en denim très courts) pour se concentrer sur le look «bureau et sorties». À cette étape, Geneviève semble un peu nerveuse: faudra-t-il tout jeter? Bien sûr que non! Mais de grâce, débarrassons-la de ce jean trop serré, de ce t-shirt aux manches trois-quart troué, de cette blouse bien trop ample pour elle et de ces souliers défraîchis! Et que dire de cette robe blanche moulante qu’elle n’a pas portée depuis trois ans? De cette inconfortable jupe de style chinois? Vite, on enfouit le tout dans un grand sac, destination Comptoir d’Emmaüs ou autre organisme d’entraide.

On essaie, on ajuste, on retouche

Parmi les vêtements que la styliste a choisi de con-server, on trouve l’indispensable jupe en jean… hélas trop longue pour mettre les jambes de Geneviève en valeur. Solution? On la coupe juste au-dessus du genou pour en rajeunir l’allure. Les ciseaux serviront aussi à raccourcir le pantalon beige rosé, dont l’une des jambes était tachée. Il a suffi de remonter l’ourlet à la hauteur du mollet pour transformer ce pantalon à empiècements satinés en élégant capri pour l’été! Même principe pour le classique pantalon blanc, lui aussi recyclé en capri – l’un des éléments-vedettes de la saison.

On magasine et on agence!

De nouveaux vêtements? Geneviève est aux anges… D’autant plus que c’est France, la styliste, qui fera la tournée des boutiques rien que pour elle! L’objectif? Créer de beaux agencements en complétant ses tenues. Avec en tête les tendances printemps-été, bien sûr, mais aussi en respectant le budget, les goûts et les attentes de sa cliente. «Sachant que Geneviève veut paraître plus féminine, c’est sûr que je ne lui achèterai pas de t-shirts! lance la styliste. Je n’irai pas non plus chercher des vêtements ultra-tendance, parce que je n’en ai pas vu dans sa garde-robe. J’en ai conclu que ce n’était pas essentiel pour elle. Je vais donc y intégrer quelques petits éléments tendance, par exemple des boucles d’oreilles ou une ceinture texturée, mais également des pièces classiques. Et peut-être aussi ce haut turquoise – une couleur très à la mode cet été -, qui irait bien avec certains de ses vêtements actuels.»

Geneviève avait déjà: le pantalon à taille basse, avec ceinture et bandes satinées aux genoux, maintenant transformé en capri à bords élastiques. Sa teinte beige rosé s’agence parfaitement au motif floral du corsage marine à encolure en V. Aux pieds, on ajoute une touche d’éclat avec de ravissantes sandales en cuir rouge. Nouvelles acquisitions: pull ivoire en coton et spandex, à manches courtes, avec fronces au centre de l’encolure en satin (Dëkker, 29 $); boucles d’oreilles en verre et fausses pierres dans les tons d’orangé, de vert et de brun (Boutique René-Lévesque, 28 $); ceinture en cuir brun façon croco (Winners, 19,99 $).

Geneviève avait déjà: la camisole fuchsia, qui forme un joli tandem avec la jupe en lin à plis creux et motif floral rose, fuchsia et vert sur fond écru. Autres éléments récupérés de sa garde-robe et de son coffre à bijoux: les mules en cuir noir à bouts ouverts avec liséré ivoire, parfaites le jour comme le soir, et la bague en argent ornée d’une pierre semi-précieuse vert turquoise. Nouvelles acquisitions: blouson blanc de style safari en coton et spandex (Guess, 148 $) et cardigan orangé 100 % coton (Gap, 49,50 $).

Geneviève avait déjà: la vaporeuse jupe à volants en soie noire, idéale pour passer avec élégance du 9 à 5 au 5 à 7.

Nouvelles acquisitions: camisole turquoise en mousseline 100 % polyester avec cordons torsadés noués aux bretelles (Guess, 59 $); sandales de style tong en cuir noir garni de paillettes (Scarpa, 98 $); collier en billes de verre et pierres semi-précieuses dans les tons de bronze et de turquoise, montées sur un fil transparent (Boutique René-Lévesque, 45 $).

On range pour s’y retrouver

Vos vêtements s’entassent pêle-mêle dans votre garde-robe? Mettez-y de l’ordre en respectant ces trois règles de base:

  1. Classez vêtements et souliers par couleurs (des plus pâles au plus foncées) et par catégories: les tailleurs et ensembles coordonnés; les hauts (chemisiers, vestes, etc.); les pantalons avec les jupes, puis les robes.
  2. Rangez vos vêtements hors saison dans un autre placard. Si vous n’en avez qu’un seul, placez-les dans des boîtes sur une tablette du haut ou empilés par terre au fond de la penderie.
  3. Placez les tricots et autres articles qui ne nécessitent pas de cintres (lingerie, foulards, chapeaux, bijoux, ceintures) dans des tiroirs ou sur des étagères. Rangez-les également par couleurs et par catégories.

Ce printemps, on craque pour…

  • Les couleurs franches et éclatantes, dans la palette des jaunes, des bleus (surtout le turquoise!) et des verts.
  • Le style gitan: gros imprimés, colliers et bracelets colorés de type indien ou autochtone, bijoux en argent au fini ancien.
  • Les jupes au genou ou juste au-dessus (fini le règne des micro-minis!).
  • Les pantalons à taille basse, mais pas trop (les tailles ultra-basses, on laisse ça aux ados… les pulls bedaine aussi).
  • Veste courte: parfaite pour les soirées fraîches, tout le monde devrait en avoir une dans sa garde-robe (c’est notre styliste qui le dit!).
  • Les accessoires à motif animalier: ceinture en croco, sac à main zébré, foulard façon léopard, etc.
  • Les sandales de type tong: avec leurs talons hauts et leurs matières brillantes, c’est la version chic de nos gougounes de plage.
  • Capri: un pantalon hyper pratique avec sa coupe droite et sa longueur au mollet.

On voit à l’essentiel

Chaque garde-robe devrait comprendre quelques vêtements de base qu’on peut facilement actualiser en les agençant avec des accessoires plus tendance. Voici la courte liste de ces grands classiques:

  • Un pantalon droit
  • Un pantalon sport
  • Un jean
  • Une robe noire
  • Une jupe droite
  • Un tandem pull et cardigan
  • Un chemisier blanc (ou de couleur claire)
  • Deux t-shirts de qualité
  • Un corsage chic (bustier, camisole) de soirée
  • Un blazer ajusté ou un blouson
  • Une paire de chaussures noires
  • Un sac à main en cuir noir

Un service sur mesure

Vous aimeriez recourir à l’expertise d’une pro comme France Turgeon, qui a renouvelé la garde-robe de Geneviève? Prenez vite rendez-vous avec Les effrontés, une équipe de stylistes qui répondent tant aux besoins des hommes qu’à ceux des femmes. Il suffit de choisir la formule qui vous convient le mieux parmi les différents forfaits offerts: le service de stylisme personnalisé (pour planifier et acheter sa nouvelle garde-robe); la thérapie de la penderie (actualisation des tenues vestimentaires, pour les budgets plus limités); le rallye magasinage (séance de shopping en compagnie d’une styliste) et plusieurs autres types de consultations individuelles.

Sur rendez-vous seulement:

Les effrontés
1116, rue Laurier O. Montréal, H2V 2L4 (514) 521-4734
1 877 644-4734 ou rendezvous@leseffrontes.com.
Site Internet: www.leseffrontes.com.

Retour